Au secours ! Je suis allergique aux chats !

Être allergique au chat peut être un véritable cauchemar ! En dehors du fait ce que soit très compliqué de ne pas aimer ces petites boules de poils absolument adorables, c’est une allergie très courante et tout le monde connaît une personne ayant un chat… si ce n’est pas soi-même. Alors, que faire ?

Pourquoi est-on allergique aux chats ?

 

L’allergie aux chats ne vient pas de leurs poils comme on le dit souvent. En réalité, ce sont les protéines que les chats produisent ou ont sur eux qui sont allergènes. La plus répandue étant la protéine Fel d1, contenue dans les fluides du chat (salive, larmes, urines). Comme le chat se lèche en permanence pour faire sa toilette, il dépose cette protéine sur ses poils et qui après tombent dans toute la maison. On peut donc avoir une réaction allergique à un chat sans qu’il soit dans la même pièce, ni même dans la maison, mais juste parce qu’il y est passé un moment. Il est aussi possible que vous soyez allergique aux chats car vous êtes allergique aux acariens.

Pour savoir si vous êtes allergique aux chats, mettez-vous en contact avec une de ces petites boules de poils pendant plusieurs heures et voyez comment vous réagissez. Les signes de l’allergie peuvent subvenir dès les premières minutes comme au bout de plusieurs heures. Si vous pensez être allergique aux chats, allez voir un allergologue qui saura vous dire exactement ce qui pose problème et peut vous proposer des solutions.

On compte beaucoup de signes d’allergie aux chats. En voici une petite liste : toux, écoulement des yeux et du nez, éternuements, gorge irritée, démangeaison des yeux, du visage, de la poitrine, rougeurs… Les allergies aux chats sont mauvaises pour la respiration et accentuent en général le risque d’asthme si l’on reste à proximité d’un petit félin domestique trop longtemps.

Que faire contre l’allergie ?

 

Face à une allergie aux chats, le meilleur conseil qu’on puisse vous donner, et hélas le plus triste, est de rester à distance de ses boules de poils sur patte. Mais c’est très compliqué… d’abord parce qu’elles sont trop mignonnes et ensuite parce que les chats font parties des animaux de compagnie les plus répandus en France… Il est donc difficile de les éviter…

Il existe différents traitements contre l’allergie aux chats. On peut prendre par voie locale (spray ou collyre) ou générale (en comprimés) des antihistaminiques, des décongestionnants ou encore des corticostéroïdes. Pour les adeptes de la médecine douce, il est aussi possible d’essayer des gélules ou du sirop à base de plantain. Cependant, ces médicaments n’enlèvent pas l’allergie, ils éliminent seulement ses effets.

Pour essayer d’atténuer votre allergie, vous pouvez donner des bains réguliers à votre félin (à vos risques et périls) avec un shampooing spécial chats. Vous pouvez aussi utiliser du shampooing sec ou des lingettes nettoyantes pour éviter l’étape du bain. Mais votre chat aura tendance à se lécher juste après la séance de toilette pour remettre son odeur sur lui…

Si vous voulez enlever entièrement votre allergie aux chats, vous pouvez faire une désensibilisation ou immunothérapie. Cette pratique consiste à administrer des doses d’allergène régulièrement et pendant plusieurs années. L’immunothérapie doit être pratiquée par un allergologue et vous n’êtes pas sûr qu’elle fonctionne entièrement.

En 2019, des scientifiques de l’Université de Zurich en Suisse ont découvert un vaccin qui pourrait neutraliser la protéine Fel d1 directement sur votre chat. Ce « vaccin » ferait diminuer le taux d’une protéine directement sur un animal qui le produit et en a besoin. Cependant, on ne sait pas encore quels effets ce vaccin a sur le chat.

Adopter un chat quand on est allergique

 

Si vous êtes allergique aux chats mais que vous voulez tout de même en adopter un, vous pouvez le faire mais on vous met en garde, ça risque d’être difficile…

Il existe des chats moins allergènes car ils n’ont pas de poils ou qu’ils produisent moins de protéine Fel d1 comme le Sphynx, le Cornish Rex, le Balinais, le Sibérien ou encore le Korat. On sait aussi que les chatons sont moins allergisants que les chats adultes et que les mâles sont environ 5 fois plus allergisants que les femelles. Faire castrer votre chat lui fera produire moins de protéine Fel d1. À vous alors de faire votre choix.

Avant d’adopter votre boule de poils, nous vous conseillons de passer du temps avec elle pour savoir comment votre allergie réagit. Même si certaines espèces sont moins allergisantes que d’autres, chaque chat est différent et vous ne pouvez pas savoir à l’avance si votre minou produit plus ou moins de protéines que les autres. Bien sûr, même si votre allergie n’est pas très forte face à votre chat, il faudra tout de même instaurer des règles pour votre santé…

Je suis allergique mais je veux garder mon chat

 

Si vous avez déjà un chat et que l’allergie s’est déclarée plus tard et que c’est trop difficile de le donner à une autre famille, vous pouvez bien sûr le gardez, sous certaines conditions.

D’abord, il faut vous débarrasser de tous les poils possibles. Brossez ou faites brosser votre félin tous les jours et si possible à l’extérieur, éviter la moquette et les tapis où les poils peuvent d’accumuler, passez souvent l’aspirateur (avec un filtre spécial si vous pouvez), changez vos linges plusieurs fois par semaine et assurez-vous que minou n’ait pas accès à vos armoires. Il faudra aussi changer ou faire changer sa litière le plus souvent possible car son urine contient des traces de protéines allergisantes.

Enfin, aérer tous les jours votre intérieur, assurez-vous que votre ventilation fonctionne bien et interdisez certaines pièces à votre minou, comme votre chambre, pour avoir un meilleur sommeil.

L’allergie aux chats est courante et un grand malheur car c’est difficile de la faire disparaître et on trouve des chats de partout. Le mieux est de ne pas être en contact avec une boule de poils, mais comment est-ce humainement possible ? On ne le sait pas…