Être un chat globe-trotter

Quand on part en voyage, le grand problème qui revient toujours est : « qui garde le chat ? » et parfois, personne ne peut. Alors, deux choix s’offrent à vous : ne pas partir en vacances ou partir avec son compagnon.

Bien préparer le voyage

 

La première étape, et sûrement la plus cruciale, est de préparer le voyage. Il faut prévoir une caisse de transport, habituer l’animal, lui faire faire des petits trajets… (pour plus d’informations, voir l’article « comment transporter son chat »). Les papiers de votre Minou doivent être à jour : il doit être pucé voire tatoué, doit avoir tous ses vaccins, ceux qu’on lui demande pour le lieu d’arrivée et sûrement un passeport européen et un certificat de bonne santé officiel, les deux délivrés par un vétérinaire.

Si vous voyagez en France, vous n’aurez pas de problème, tant que vous avez les papiers principaux de votre minou. C’est pour un voyage à l’étranger que les choses se corsent… Vous devez alors vous renseigner auprès des autorités du pays via l’ambassade pour savoir les modalités d’accueil des chats sur le territoire. Très souvent, une visite chez le vétérinaire s’impose pour refaire des vaccins, en faire d’autres, demander un passeport européen (que seul un vétérinaire habilité peut délivrer).

Il vous faudra aussi bien vérifier que dans l’endroit où vous allez séjourner les chats sont autorisés et surtout qu’ils le sont dans le transport que vous prenez. Chaque moyen de transport et compagnie a des réglementations différentes et des tarifs différents pour les animaux : renseignez-vous donc bien à l’avance pour savoir ce que vous devez faire.

Enfin, vous allez devoir préparer la petite valise de votre chat. En effet, si minou n’a pas besoin de lunettes de soleil ou de crème solaire, sa valise sera tout de même bien remplie. Outre les papiers d’identité de votre chat et sa caisse de transport, il vous faudra une couverture, une litière ou une alaise à changer, de la nourriture, de l’eau, un jouet, une peluche qu’il adore, des friandises, sa brosse, son collier, un harnais et une laisse si vous voulez le promener. Bref, pour que minou se sente comme à la maison, il faut qu’il ait toutes ses petites affaires (on ne vous demande pas d’emmener son arbre à chats non plus…).

Si vous savez que votre chat est malade en transport, que vous craignez qu’il le soit ou que vous voulez qu’il soit moins anxieux, vous pouvez demander des médicaments à votre vétérinaire. Vous pouvez aussi acheter des fleurs de Bach sans alcool, spéciales pour animaux, et lui en donner quelques gouttes dans son eau pour qu’il soit plus détendu.

Le voyage en voiture, bus ou train

 

Si vous voyagez avec un transport terrestre, vous avez à peu près toujours les mêmes choses à faire pour que votre chat soit accepté dans le transport (si c’est un transport en commun) et pour son confort.

En voiture, sauf si vous faites du covoiturage, vous n’avez pas besoin de préciser que vous transportez un chat. Assurez-vous juste qu’il n’ait pas trop chaud et surtout que sa cage soit stable et maintenue en cas de choc. Ne laissez jamais sortir votre chat de sa caisse de transport dans la voiture car il pourrait gêner le conducteur.

Si vous choisissez de voyager en transport en commun, renseignez-vous bien avant sur la compagnie et sa politique concernant les animaux de compagnies. En effet, beaucoup acceptent les chats mais sous certaines conditions qu’il faudra impérativement remplir. Souvent, on vous demandera de payer un billet de train ou de bus. Pendant le trajet, assurez-vous que votre chat soit dans les meilleures conditions possibles avec une alaise sans sa caisse, de l’eau et de la nourriture à disposition (ne vous en faites pas s’il ne mange pas, c’est normal, les chats ont tendance à être malades dans les transports). Couvrez la cage de votre chat avec une serviette pour qu’il n’ait pas trop froid à cause de la climatisation et qu’il le sente plus à l’aise. Comme pour la voiture, ne sortez jamais votre félin de sa caisse dans un transport en commun. Le chat peut prendre peur mais les autres passagers aussi.

Pendant le voyage, faites des pauses et sortez pour que votre minou puisse prendre l’air. Si vous l’avez habitué et que vous en avez l’occasion, vous pouvez sortir votre chat de sa caisse à condition qu’il porte un harnais avec une laisse. Vous pouvez alors le faire un peu marcher, lui faire faire ses besoins et se remettre de ses émotions au grand air.

Le voyage en avion

 

Le voyage en avion est de loin le voyage le plus stressant pour votre chat. Nous vous conseillons de le faire uniquement lorsqu’il n’y a pas d’autre solution. Cela dit certains chats apprécient plus que d’autres. En plus des odeurs différentes et du changement de territoires, le bruit et la pressurisation ne sont pas vraiment au goût de votre boule de poils. Il est donc très important de préparer un voyage en avion.

Pour bien préparer votre voyage, la première chose à faire est de se renseigner sur la politique de la compagnie de vol. Est-ce que mon chat est accepté ? Quels sont les papiers à avoir ? Est-ce qu’il sera en soute ou avec moi ? Quel est le prix du billet ? Quelles sont les règlementations pour les caisses de transport? Vous trouverez toutes ces informations sur le site internet de la compagnie aérienne ou en appelant pour plus de renseignements. Une fois que tout est en règle, vous pouvez alors vous concentrer sur votre boule de poils et la préparer au voyage. Habituez-la à sa caisse, à la balader dedans, au bruit…

Ça y est, vous être à l’aéroport avec minou, sa valise, la vôtre et tous ses papiers. Maintenant il faut passer le contrôle de sécurité. Rassurez toujours votre chat en lui parlant calmement et en ne montrant aucun stress. Il peut arriver qu’on vous demande de sortir votre chat de sa caisse. Si vous sentez qu’il est trop stressé, vous pouvez demander s’il est possible de se mettra à l’écart, on vous l’accordera certainement.

Une fois le contrôle de sécurité passé, votre chat peut aller soit avec vous dans l’avion, soit dans la soute de ce dernier. S’il doit aller en soute, surtout ne paniquez pas, tout est fait pour que votre minou passe un relativement bon vol : sa caisse est attachée pour ne pas bouger, la lumière est allumée et la soute est pressurisée et chauffée. C’est à vous de mettre une gamelle de nourriture et une autre d’eau dans la caisse de votre félin. N’hésitez pas à lui donner un médicament prescrit par le vétérinaire pour qu’il soit moins anxieux et laissez-lui un jouer qu’il affectionne ou un doudou et un vêtement qui vous appartient et imbibé et votre odeur. Si vous pouvez garder votre chat avec vous dans l’avion, assurez-vous d’avoir une serviette pour couvrir sa caisse : cela empêchera la climatisation de l’atteindre et le rassurera. Pensez aussi à lui donner de l’eau régulièrement et lui proposer de la nourriture. S’il ne veut pas manger et que c’est un vol long, prévoyez des seringues pour lui donner de l’eau et de la nourriture humide. Pensez aussi à prendre des alaises de rechange et un jouet pour le rassurer et le faire patienter durant le trajet.

Lorsque vous atterrissez dans un pays étranger, il vous faudra alors passer par la douane. Montrez bien les papiers de votre chat (certificat médical, passeport européen et carnet de vaccination) et tout se passera bien. N’oubliez pas de vérifier auprès de l’ambassade du pays où vous partez quelles sont les conditions d’acceptations de votre félin dans le pays. Sachez aussi que certains états demandent une mise en quarantaine des félins pendant quelques semaines. Outre l’aspect très anxiogène pour votre chat, il faut savoir que plusieurs en meurent…

Voyager avec son chat n’est pas chose aisée. Il faut bien le préparer et surtout connaître les règlementations d’accueil des animaux domestiques du pays d’accueil. Assurez-vous que votre chat aille bien dans la mesure du possible pendant tout le voyage et, si vous le pouvez, rester avec lui pour le rassurer et le calmer car un changement de territoire est très anxiogène pour lui. Après le voyage, il est normal que votre chat ait du mal à tenir sur ses pattes mais après quelques heures il sera remis et prêt à découvrir le nouveau lieu.