Le chat Bengal

Véritable chat sauvage domestiqué de par son apparence et ses ancêtres, le Bengal est 3e au classement des chats préférés des français.

Un peu d’histoire…

 

Le Bengal est né dans les années 1960 des mains de Jean Mill, une généticienne américaine qui a décidé de croiser un chat noir mâle American Shorthair avec un chat-léopard femelle sauvage. De cette union est née la première génération de Bengals, plus proche du chat sauvage que du chat domestique. Se sont ensuite multipliées les générations de chats Bengals croisés avec des chats domestiques pour les rendre moins sauvage jusqu’à la 4e génération. C’est à partir de cette génération qu’on a considéré les Bengals comme des chats domestiqués et qu’on les a autorisés à participer à des concours. Aujourd’hui on trouve le plus souvent des chats de 4e ou 5e génération en France, les premiers Bengals ayant été importés venaient directement de l’élevage de Jean Mill aux États-Unis. C’est en 1997 que le LOOF reconnaît le Bengal comme une race de chat à part entière.

Il ressemble à quoi ?

 

Le chat Bengal a gardé les caractéristiques physiques de son ancêtre sauvage. On lui trouve un corps élancé et musclé, de jambes plutôt longues et musclées elles aussi et une queue de longueur moyenne, assez épaisse à la basse et s’affinant peu vers l’extrémité.

La tête du Bengal est petit par rapport à son corps. Elle est en forme de triangle plutôt long mais pas très large. Les oreilles du Bengal sont courtes et relativement petites mais larges à la base. Ses yeux sont ronds ou ovales mais surtout grands et espacés avec une couleur verte, or, ou bleue.

Enfin, le pelage léopard du Bengal, qu’il tient de son ancêtre, est sa marque de fabrique. Il est court et soyeux, dans les tons noirs, bruns ou encore bleus. La particularité de sa robe sont les motifs que l’on y trouve, marbré ou tacheté. Un Bengal marbré aura des marbrures horizontales sur tout le corps tandis qu’un Bengal tacheté aura des tâches monochromes ou bicolores (rosettes), ressemblant véritablement à un léopard. Les pattes d’un Bengal sont toujours zébrées.

Et si j’en veux un chez moi ?

 

De ses ancêtres sauvages, le Bengal a gardé une énergie très importante dans sa vie. C’est un chat très joueur, qui a tout le temps besoin d’être sollicité. Il est très intelligent et peut donc jouer à des jeux complexes ou encore être entraîné au clicker. Le Bengal aime les grands espaces et un accès à l’extérieur sera pour lui un terrain de jeu parfait. C’est aussi un félin doux et affectueux qui cherche toujours de l’attention de la part de son maître et il saura s’entendre avec les adultes comme avec les enfants. En revanche, c’est un chat de nature dominante et si vous décider d’adopter un deuxième chat, évitez les matous plutôt calmes qui seront facilement à la botte de ce léopard d’appartement.

Le Bengal est un chat qui apprécie l’eau et qui ne rechigne pas à prendre des bains, surtout en été où il fait chaud. Du fait de son poil court, il n’a pas besoin d’être brossé plus d’une fois par semaine. C’est un chat qui a de grands besoins énergétiques il est donc nécessaire de lui donner des rations de nourriture suffisantes pour le garder en bonne santé et alerte.

Le chat Bengal est en revanche sujet à des maladies héréditaires comme le déficit en pyruvate kinase (PKDef) qui se caractérise par la destruction des globules rouges entrainant une anémie. Il est donc très important pour les éleveurs de faire tester leurs chats avant de les vendre.