Les chats en Angleterre

Au pays de la reine, c’est le chien corgi qui est roi… mais le chat arrive à se frayer un chemin sur ce bout de terre entouré d’eau qu’est l’Angleterre.

Adopter un chat en Angleterre

 

Depuis 2018, le gouvernement britannique interdit aux animaleries de vendre des chatons et des chiots âgés de moins de 6 mois. En effet, le gouvernement a estimé qu’un chaton ou un chiot ne se développerait pas correctement dans un environnement étranger, s’il est seul et surtout sans sa mère, qui rassure, protège et apprends à vivre à ses petits. Cette loi a aussi pour but de lutter contre le mauvais traitement des animaux dans des fermes d’élevages qui veulent faire naître le plus possible de petits et les revendre à des animaleries. Dans ces endroits, on peut trouver des chattes ou des chiennes enfermées dans des cages dont elles ne sortent jamais et dont le seul et unique but est de produire des bébés. Les personnes voulant acquérir un chaton devront aller voir dans des élevages, où les petits sont bien traités et avec leur mère.

Mais l’Angleterre ne s’est pas arrêtée là. Une autre mesure a été mise en place interdisant la vente d’un chat ou d’un chien âgé de moins de 8 semaines. Ainsi, le petit pourra se développer auprès de sa mère et apprendra à vivre correctement.

Avec le Brexit, comment voyager avec son chat en Angleterre ?

 

Avec l’arrivée du Brexit, il faudra remplir certains critères spécifiques pour voyager avec votre boule de poils au Royaume Uni. Votre minou doit être âgé d’au moins 15 semaines, être identifié (par une puce ou un tatouage), avoir eu un vaccin contre la rage avec un tirage sérique des anticorps antirabiques 30 jours après la vaccination et au moins 3 mois avant le voyage. Il vous faudra aussi absolument un certificat sanitaire délivré par un vétérinaire 10 jours avant le voyage.

Préparer le voyage vers l’Angleterre est une chose, mais y aller en est une autre. La compagnie Eurostar n’accepte pas les animaux dans ses trains. Il vous faudra prendre alors le bateau ou un train qui transporte aussi votre voiture.

Depuis 2012, l’entrée en Angleterre pour un chat se fait sans quarantaine. Avant cette loi, votre compagnon devait passer 6 mois dans une salle désinfectée et presque vide sans accès. Votre pauvre compagnon a de quoi perdre la tête dans cette salle et beaucoup d’animaux sont morts à cause de la mise en quarantaine en arrivant en Angleterre. Ils ne supportaient pas d’être seuls et sans interactions, dans un environnement sans odeur rassurante, pas même la leur (les cages étaient trop régulièrement nettoyées) et étaient souvent beaucoup stressés.

Une loi pas forcément merveilleuse pour nos compagnons à poils…

 

Le gouvernement britannique a créé de nombreuses lois et pris plusieurs mesures pour que nos petits animaux se sentent bien sur cette île. En revanche, une loi de passe pas selon nous… en 2017, le gouvernement a voté à l’encontre d’une loi reconnaissant les animaux comme des êtres doués de sensibilité et donc pouvant ressentir la douleur. Cette loi est un grand pas en arrière pour la Grande Bretagne qui, à cause du Brexit, supprime des législations pour les animaux et notamment celle-ci. Nos petits boules de poils sont donc considérées comme des objets qui nous appartiennent et cela est problématique… surtout pour les animaux de laboratoire ou le bétail auxquels on retire leurs droits : vivre sans ressentir la faim ou la soif, dans un confort minimum et les droits de ne pas ressentir de douleur, de blessure ou de maladie, d’exprimer ses comportements naturels et de ne ressentir ni peur ni stress.