Quand le chat compte les moutons

Il est clair que nos boules de poils adorent passer la plus grande partie de la journée à roupiller sur le fauteuil ou au fond d’un carton de livraison. Mais d’où leur vient cette fâcheuse tendance à dormir « tout le temps » ?

Je dors, je dors pas…

 

Tout d’abord, il faut savoir certaines choses sur le sommeil des chats qui est sensiblement différent du nôtre. Nous avons 4 phases de sommeil : L’endormissement, le sommeil léger puis le sommeil lent qui devient de plus en plus profond jusqu’au sommeil paradoxal, le tout se répétant en boucle formant des cycles.

Pour le chat, c’est bien moins compliqué. Il peut dormir légèrement : ses muscles sont détendus et il reste immobile. Cette période représente 85% du sommeil des chats (Attention il reste aux aguets, votre chat ne dort que d’un œil !). Le reste de son temps de sommeil (soit les 15% restant) il dort profondément. Il est alors en phase de sommeil paradoxale, c’est à dire qu’il rêve (peut-être d’ailleurs de la succulente pâtisserie ou de la planche de charcuterie que vous savourerez devant lui lors de votre after-work).

C’est long comme sieste non ?

 

En moyenne, le chat dort 16h par jour. (Soit l’équivalent d’une nuit et d’une dizaine de sieste !) Ce chiffre peut cependant varier en fonction de plusieurs critères.

Selon son âge, le chat dort plus ou moins longtemps : Plus le chaton grandit – et cela dès ses deux mois – plus il s’adapte au sommeil du chat adulte. Il passe alors de 13h de sommeil à 16h le tout réparti sur plusieurs périodes, principalement de la journée (malheureusement pour nos nuits…)

Le sommeil dépend également du type de vie du chat : Si vous disposez d’un grand jardin ou si votre chat a pour habitude de gambader chez les voisins, il ne dormira que 12h à 14h par jour. Par contre, si vous êtes en appartement, manger-dodo-manger-sieste-litière-dodo ! Votre chat pourra dormir jusqu’a 18h par jour !

Mais pourquoi tant de dodo ?

 

Le chat est un félin, et même s’ils ont un rythme très différent du tigre ou du lion, il a gardé certaines habitudes ! Dans la savane, les grand félins dorment beaucoup pour s’économiser : attraper une antilope, c’est sportif ! Attraper une croquette au fond de la gamelle l’est certes un peu moins quoi que le parcours puisse sembler une épopée à un félin pulpeux : se lever, descendre du canapé, aller au pied de l’escalier, monter trois marches, faire une pause, monter le reste des marches, se hisser dans la chatière, monter sur le plan de la loge, pencher sa tête, mâcher…

Rien de bien extrême, mais après tout on n’efface pas des siècles de comportement félin en si peu de temps.

Le chat ronron…fle

 

Il ne faut pas croire que seul Papy Jacky fait la fanfare la nuit en inspirant et en expirant dans son sommeil. Les chats aussi ronflent ! C’est souvent le cas lorsque les voies respiratoires de votre minou sont obstruées par un surplus de peau du nez ou du palais. Certaines races sont d’ailleurs plus ronfleuses que d’autres : c’est le cas du Persan et de l’Exotic Shorthair, à cause de leur petit nez ! Mais pas que, le chartreux aussi est plutôt bruyant lors de la sieste…

Mais attention ! Le dit-surplus de peau ou voile du palais, peut être dangereux pour votre chat et engendrer une opération. Alors écoutez votre chat dormir !